Le pourquoi du comment

Steve Jobs : "Soyez insatiables. Soyez fous"

Discours de Steve Jobs en 2005 lors de la remise des diplĂŽmes Ă  StanfordSource : Youtube

Je vais vous partager sur ce site des méthodes et outils qui existent en terme de pédagogie et de didactique pour faciliter le partage de connaissance et la création de support.

Initialement, le métier de professeur ne m'était pas destiné, j'étais consultant en stratégie de revitalisation de bassin d'emploi et entre deux missions on m'a proposé un remplacement et...

J'ai trouvé ma vocation !

Partager le savoir, transmettre ses connaissances sans oublier la valeur ajoutée humaine qu'offre ce beau métier. J'ai pu observer l'épanouissement, la maturité, l'évolution et les réussites de mes apprenants et j'en ai tiré une grande satisfaction...

Cette envie de bien faire et de les accompagner m'ont fait me poser des questions sur nos méthodes en tant que professeur, en particulier sur l'enseignement dit traditionnel et les enseignements innovants.

J'ai observé mes apprenants, analysé ce qui fonctionne, ce qui fonctionne moins. J'ai quitté mon costume de professeur pour me demander à chaque fin de séance "si j'étais élÚve, est-ce que la séance d'aujourd'hui m'aurait plu ?". J'ai potassé les référentiels, la réforme, ayant eu mon concours l'année derniÚre, j'en ai profité pour apprendre tout le vocabulaire du professeur parfait mais mon souhait secret est de devenir un prof 2.0, un prof du FUTUR.

Les constats que j'apporte humblement aujourd'hui sont les suivants :

Il faut placer le jeune au centre de la classe, pourquoi le professeur y est-il installĂ© depuis Socrate ainsi que son Ă©lĂšve Platon et l'Ă©lĂšve de son Ă©lĂšve Aristote ? On commence seulement Ă  se poser cette question, il a fallu attendre 2400 ans, quand mĂȘme !

Les apprenants aujourd'hui sont multitùche, pourquoi les obliger à lire, puis écrire, puis faire un exercice, puis faire une évaluation tout ceci en attendant les moins rapides, si ce n'est pas brider nos apprenants, je ne sais pas ce que c'est... Donnons leur des objectifs, coachons les pour qu'ils atteignent les objectifs visées à leur rythme, proposons leur du tutorat, des travaux de groupe, des missions différentes en fonction des profils. C'est plus corporate et beaucoup plus enrichissant !

Ils dĂ©sirent des activitĂ©s fun, pouvoir exprimer leur crĂ©ativitĂ© Ă  l'image des serious games qui font fureur depuis quelques annĂ©es dans les entreprises ? Le fun ce n'est pas un manuel Ă©crit par d'autre, c'est la vie, le rĂ©el, donner du sens et de la matiĂšre. Utiliser le cerveau gauche (raisonnement/logique), bien Ă©videmment mais n'oublions pas le cerveau droit (Ă©motionnel/crĂ©ativitĂ©), rappelons que nous parlons d'ĂȘtres humains, on a besoin d'Ă©panouissement autant que de maturitĂ© !

En perpétuelle compétition sur les réseaux sociaux, pourquoi chercher à l'éviter, plus de notes maintenant on parle de mettre de jolies couleurs pour les brosser dans le sens du poil. Ils sont forts, comme les générations précédentes, utilisons cette force, cet esprit de compétition en la transformant en compétition saine afin qu'ils se surpassent et nous montrent de quoi ils sont capables.

Hyper connectĂ©s, on veut les menotter Ă  grand coup de rĂšglement intĂ©rieur, vivons avec notre temps, utilisons la puissance de ces outils ! Avec les smartphones et internet nous n'avons jamais eu autant d'informations Ă  portĂ©e de main et nous souhaitons leur mettre des ƓillĂšres. C'est Ă  nous d'ouvrir les yeux, ils ouvriront leur esprit !

Partant de ce postulat, je me suis dis la chose suivante :

Je vais prendre une grande marmite, y mettre ces constats, les référentiels, les réformes, le vocabulaire du professeur parfait, la classe inversée, renversée, traditionnelle, mélanger et laisser mijoter...